Achat Maison

Achat d’un logement : quand exiger les diagnostics ?

Vous êtes en train de visiter des biens immobiliers en vue d’une acquisition ? Sans aucun doute, vous faites attention à plusieurs critères pour faire le bon choix. L’emplacement, la superficie, le nombre de pièces ou encore l’état général sont bien évidemment des aspects à considérer. En parallèle, vous savez sans doute que le vendeur doit vous fournir les diagnostics immobiliers obligatoires relatifs au bien. Toutefois, vous vous questionnez peut-être sur le moment où les demander.

Des diagnostics obligatoires lors de la vente d’un bien

Pour rappel, afin de pouvoir vendre un logement, l’ancien propriétaire doit être en mesure de présenter les diagnostics immobiliers obligatoires. Sans tous les détailler, il y a notamment le diagnostic Loi Carrez, le DPE, le diagnostic électricité, amiante, ou encore le diagnostic plomb. Pour préciser, le notaire demandera ces documents et les lira lors de la signature du contrat du contrat de vente.

Toutefois, en tant qu’acquéreur, à quel moment devez-vous demander à voir ces documents ?

À quel moment exiger de voir les diagnostics ?

Bien évidemment, certains propriétaires vous montreront les diagnostics dès la visite du bien. Toutefois, d’autres peuvent tarder avant de vous les montrer. D’ailleurs, au moment des visites, il se peut que le diagnostiqueur immobilier ne soit pas encore passé. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de demander les diagnostics avant de faire une offre. En effet, les diagnostics pourraient vous révéler des éléments invisibles lors d’une visite classique. Cela peut par exemple être la présence d’amiante, la non-conformité du système électrique ou encore la présence de plomb. Dans certains cas, cela pourra influer sur le prix, que vous allez proposer. Et dans d’autres cas, cela pourrait même être pour vous rédhibitoire.

L’idéal est donc d’attendre ces diagnostics avant de faire une offre. Si toutefois, le bien vous plaît vraiment et si vous avez peur qu’il ne vous échappe, nous vous conseillons de faire une offre en adaptant toutefois les conditions suspensives.

Protégez-vous avec les conditions suspensives

Si l’ancien propriétaire n’est pas en mesure de vous fournir tout de suite les diagnostics et si vous voulez faire une offre sans attendre, il est donc préférable de vous protéger avec des conditions suspensives adaptées. En l’occurrence, cela vous permettra de vous désengager de la vente sans frais si les diagnostics révèlent une non-conformité quelconque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut